Le shiatsu et la douleur

Le shiatsu a une place majeure au Japon et exponentielle en occident dans l’accompagnement de personnes souffrant de douleurs aiguës ou chroniques, de somatisations, de mal-être, de stress. Il répond à la demande de personnes désirant d’apprendre de la relation à leur corps et gagner en autonomie dans leur démarche de santé. Le shiatsu a des bienfaits sur toutes les dimensions de la douleur. C’est une pratique collaborative entre le receveur et le praticien.

L’expérience de la douleur 

Il existe deux formes de douleurs, la douleur adaptée (douleur aiguë) et la douleur chronique. Cette dernière est plus complexe. Elle concerne les trois types de douleurs, inflammatoire, neuropathique et fonctionnelle avec des caractéristiques communes. Les douleurs chroniques sont l’expression d’un processus pathologique du système nerveux, mais les causes exactes de ces douleurs n’ont pas forcément d’explication médicale satisfaisante.

La douleur chronique est l’une des raisons les plus fréquentes pour lesquelles les gens me sollicitent pour un shiatsu. C’est pourquoi j’ai axé les recherches de mon mémoire sur les modes d’action du shiatsu sur la douleur chronique, notamment de type céphalées, gastralgies, douleurs abdominales, lombalgies, douleurs musculaires et articulaires.

Mes études de cas portent précisément sur l’amélioration globale (corporelle, psychique, émotionnelle) des personnes atteintes de polyarthrite, de fibromyalgie, de tendinites chroniques, céphalées via le shiatsu. Mon approche manuelle du shiatsu est complétée par une approche globale (nutrition, respiration, méditation, exercices physiques) et une approche verbale. A travers ces différents outils, j’accompagne le receveur à enrichir la connaissance de son corps et de lui même, à mieux percevoir les relations entre son corps, son psychisme et son environnement. Il est au centre du soin et apprend à mieux gérer son quotidien. en développant de nouvelles attitudes ancrées dans une meilleure perception corporelle.

Ma contribution au mieux-être par le shiatsu

L’expérience de la douleur fait partie de la vie de chacun de manière ponctuelle ou permanente. Il s’agit souvent du sujet de conversation prioritaire des personnes de notre entourage. C’est ce qui nous définit, dans notre rapport à notre environnement, dans notre quotidien et notre complexité à le supporter. La douleur a un rôle majeur pour l’individu. Elle en est le faire valoir, dans une vision dualiste, du sentiment de bien-être : c’est parce que l’on donne un sens à la souffrance que le bonheur est possible.

La douleur a un rôle majeur pour l’individu. Elle en est le faire valoir, dans une vision dualiste, du sentiment de bien-être : c’est parce que l’on donne un sens à la souffrance que le bonheur est possible. Elle doit être considérée comme le « signal d’alarme » d’un dysfonctionnement au sein de l’organisme, quand elle est chronique, elle influe de manière considérable sur la vie et les activités physiques quotidiennes. Elle diminue considérablement la qualité de vie des personnes qui en sont atteintes sur les plans psychologique, social et physiologique.

Une douleur chronique a une double dimension: sensorielle et psychologique. Elle est la conséquence de phénomènes de sensibilisation qui s’accroissent avec le temps, d’où l’importance de traiter efficacement la douleur le plus tôt possible afin d’éviter la prolongation puis la chronicisation. Certaines douleurs chroniques comme celles de la polyarthrite ou de la fibromyalgie sont parfois à la limite du supportable et peuvent entraîner des idées suicidaires. C’est ce dernier point, qui m’a ému au plus haut point, durant ma première rencontre avec une personne atteinte de douleurs chroniques quotidiennes insupportables. M’ayant avoué qu’il souhaitait seulement « que tout cela s’arrête, d’une manière ou d’une autre » car il ne pouvait plus le supporter.

J’ai décidé de donner un sens profond à mes études, mes recherches, dans le cadre de mon mémoire mais au-delà, donner un sens profond à ma vie : celui de continuer à me former, apprendre, progresser afin de contribuer à apaiser les douleurs du corps et du mental.

Dès les premiers soins shiatsu et bilans énergétiques offerts dans le cadre de mon mémoire sur les douleurs chroniques, les retours furent extrêmement encourageants. Diminution des douleurs, de leur perception, amélioration du sommeil, de l’humeur, reprise des activités physiques, développement des aptitudes relationnelles (quelques témoignages).

Je poursuis actuellement ma spécialisation sur la prise en charge des douleurs chroniques par le shiatsu et le yin yoga. J’y associe notamment cette année une formation en fasciathérapie en deux années afin d’offrir des réponses complémentaires et actualisées aux personnes aux douleurs chroniques. Je vous tiendrai informés des avancées de mon travail en rendant publique mon mémoire dès la fin du 2eme trimestre 2023.

D’ici là voici quelques ressources passionnantes

A bientôt

Sandrine Savatier- Professeure Yin & Yang yoga –

Praticienne Shiatsu Bien-être, de formation en médecine Traditionnelle Chinoise

06 73 18 12 04 – contact@lespetitesexlorations.co – 

 

Partager ce post

Il n’y a pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commencez une recherche et appuyez sur Entrer

Panier

Votre panier est vide.